Étiquette : néodarwinisme

23 juillet 2020 0 Par Bible & Science Diffusion

Problème n° 7 pour l’évolution : la convergence évolutive remet en question le darwinisme et détruit la logique qui se cache derrière l’ascendance commune.

Chaque fois que les biologistes évolutionnistes sont obligés de faire appel à l’évolution convergente, cela reflète une rupture par rapport à l’hypothèse principale et une incapacité à faire rentrer les données dans un modèle d’évolution en forme d’arbre. Les exemples de cette situation abondent dans la littérature, mais quelques uns suffiront.

23 juillet 2020 1 Par Bible & Science Diffusion

Problème n° 6 pour l’évolution : la biologie moléculaire n’a pas réussi à produire un grand “arbre de la vie”.

“La systématique moléculaire est (largement) fondée sur l’hypothèse, clairement énoncée pour la première fois par Zuckerkandl et Pauling (1962), selon laquelle le degré de similitude globale reflète le degré de parenté.”

Cette hypothèse est essentiellement l’énonciation d’une caractéristique majeure de la théorie – l’idée d’une ascendance commune universelle. Néanmoins, il est important de réaliser qu’il s’agit d’une simple hypothèse que de prétendre que les similitudes génétiques entre différentes espèces résultent nécessairement d’une ascendance commune.

23 juillet 2020 0 Par Bible & Science Diffusion

Les dix principaux problèmes scientifiques liés à l’évolution biologique et chimique

Il semble que presque quotidiennement nous trouvons les médias qui citent des scientifiques évolutionnistes déclarant que les récits matérialistes de l’évolution biologique et chimique sont des “faits”. Les étudiants qui suivent des cours de préparation à l’université ou des cours de niveau universitaire sur l’évolution sont avertis que le fait de douter du darwinisme équivaut à commettre un suicide intellectuel – autant proclamer que la Terre est plate.

13 juin 2014 Non Par Bible & Science Diffusion

D'éminents scientifiques réfutent l'évolution, première partie

En 2011, s’est tenue la conférence “Biological Information: New Perspectives” (“Information biologique : nouvelles perspectives”) au cours de laquelle 29 éminents scientifiques ont évalué d’un point de vue technique les aspects critiques de la théorie néodarwinienne. Cette théorie de l’évolution allègue que de nouvelles informations biologiques apparaissent lorsque des mutations permettent à la nature de choisir entre les organismes, et à la naissance de cette théorie de nombreux scientifiques pensaient que c’était une idée brillante. Toutefois, selon les participants à la conférence de 2011, la théorie s’est avérée insuffisante et doit maintenant être remplacée.