Premier congrès national Bible & Science

11 février 2020 Non Par Bible & Science Diffusion

Y a-t-il un lien entre le naturalisme philosophique et l’âge de la terre ?

Le contrôle du naturalisme sur la science remonte bien au-delà de Darwin : il a pour origine les théories de la Terre âgée et du vieil univers, à l’aube des XVIIIe et XIXe siècles, voire même les écrits de Galilée et de Francis Bacon (dont les diktats à propos de l’Ecriture et de la science servaient souvent de références aux géologues du début du XIXe siècle). Ce sont eux qui ont enfoncé le premier coin entre l’Ecriture et la science.

1 février 2020 0 Par Bible & Science Diffusion

Nouvelle Introduction provocatrice à L’Origine des espèces de Darwin

En 1956, trois ans avant le centenaire du fameux livre de Darwin, les éditeurs de la version usuelle voulurent en actualiser la présentation. Ils s’adressèrent donc à un spécialiste qualifié, biologiste-en-chef du Commonwealth. William R. Thompson, lequel écrivit une Introduction remarquable, traduite ici en français pour la première fois. Y était présentée une critique méthodique et radicale des principales affirmations de Darwin, celles précisément qui sont répandues dans le grand public et ont provoqué — on peut le dire — l’évanescence de la vision chrétienne du monde.

1 février 2020 0 Par Bible & Science Diffusion

Réfutation du darwinisme : arguments mathématiques

Les variations ou mutations des espèces sont le fruit du pur hasard selon Darwin. Comme le résume parfaitement Denton (1985) : « Il n’y a que deux façons de justifier l’idée que le hasard est l’auteur du projet biologique : calculer la probabilité de découvrir par chance des systèmes organiques fonctionnels, ou tester l’efficacité créatrice de la recherche aléatoire sur des systèmes en tout point analogues aux organismes. »

1 février 2020 0 Par Bible & Science Diffusion

La tradition antidarwinienne française

Contrairement à ce que l’on pense souvent, la majorité des biologistes français du début du XXe siècle avaient déjà fait suffisamment d’observations scientifiques pour constater le manque de fondement de la théorie, à tel point que celle-ci fut officiellement reconnue comme non crédible et parut sur le point d’être abandonnée.

1 février 2020 0 Par Bible & Science Diffusion

La datation des ères géologiques remise en cause

L’auteur expose ici, fondée sur ses travaux minéralogiques et chimiques menés à l’Université de Louvain puis au Musée Royal de l’Afrique centrale de Tervuren à partir de 1964, une critique radicale de la géochronologie. Contrairement à ce qu’on croyait, de nombreux minéraux on pu être synthétisés ou altérés en quelques jours ou quelques mois à la température ordinaire, dans des « conditions hydrothermales » déterminées, sous l’action de solutions. S’expliquent ainsi de nombreuses anomalies constatées dans les datations par les radio-éléments, ce qui rejaillit sur l’âge attribué aux fossiles du Rift africain.

29 janvier 2020 Non Par Bible & Science Diffusion

Une lettre ouverte au Conseil de l’éducation de l’état du Kansas par le professeur Philip S. Skell, membre de l’Académie Nationale des Sciences

Une lettre ouverte au Conseil de l’éducation de l’état du Kansas du professeur Philip S. Skell (30 décembre 1918 – 21 novembre 2010), qui était membre de l’Académie Nationale des Sciences depuis 1977 jusqu’à sa mort, professeur émérite de chimie, récipiendaire du prix Evan Pugh, de l’Université de l’état de la Pennsylvanie.

26 novembre 2019 0 Par Bible & Science Diffusion

Un journaliste britannique à succès, athée gay, confirme la toxicité du darwinisme pour la foi chrétienne.

Il est contre-intuitif qu’un homosexuel et un athée soient d’accord avec les chrétiens conservateurs sur des questions liées aux origines. Pourtant, l’auteur à succès Douglas Murray l’est dans une mesure surprenante. Bien sûr, d’autres athées ont été francs sur le fait que Dieu et l’évolution sont incompatibles, mais ils l’ont généralement été avec un état d’esprit condescendant et triomphaliste. Ce n’est pas le cas de Murray.

10 juin 2019 0 Par Bible & Science Diffusion

La langue la plus ancienne en Inde a seulement 4 500 ans

Quel âge a la plus ancienne langue humaine ? Il est difficile de le dire. En utilisant les analyses et statistiques linguistiques, les scientifiques de l’Institut Max Planck ont estimé l’âge de la famille des langues dravidiennes des régions méridionales de l’Inde à 4 500 ans. Phys.org rapporte que les Dravidiens étaient présents un millier d’années avant l’arrivée des Indo-aryens en Inde.

26 novembre 2017 Non Par Bible & Science Diffusion

Les jours de la création – leur signification biblique

L’oeuvre du premier jour de la création nous met face à la différence majeure qui existe entre le christianisme biblique et le naturalisme séculier : une création ex nihilo par un Dieu infini et personnel, en totale contradiction avec le concept de l’éternité de la matière et de l’énergie. L’autre grande différence, probablement irréductible, entre la présentation biblique de la réalité et celle de la philosophie humaniste est la question du temps, et plus particulièrement l’âge de l’univers.

16 juin 2014 Non Par Bible & Science Diffusion

D'éminents scientifiques réfutent l'évolution, deuxième partie

En 2011, 29 scientifiques de premier plan partisans du dessein intelligent ont tenu un colloque sur l’information biologique au cours duquel ils ont effectué une comparaison entre l’explication darwinienne conventionnelle des origines et les nouvelles découvertes extraordinaires concernant les langages biologiques. Le deuxième thème majeur parmi les présentations du groupe concernait les “difficultés pour créer des informations biologiques”. En substance, ils ont essayé de reproduire artificiellement certains aspects de la création de l’information. Qu’ont-ils découvert ?

13 juin 2014 Non Par Bible & Science Diffusion

D'éminents scientifiques réfutent l'évolution, première partie

En 2011, s’est tenue la conférence “Biological Information: New Perspectives” (“Information biologique : nouvelles perspectives”) au cours de laquelle 29 éminents scientifiques ont évalué d’un point de vue technique les aspects critiques de la théorie néodarwinienne. Cette théorie de l’évolution allègue que de nouvelles informations biologiques apparaissent lorsque des mutations permettent à la nature de choisir entre les organismes, et à la naissance de cette théorie de nombreux scientifiques pensaient que c’était une idée brillante. Toutefois, selon les participants à la conférence de 2011, la théorie s’est avérée insuffisante et doit maintenant être remplacée.

12 avril 2012 Non Par Bible & Science Diffusion

L’évolution : une théorie invalidée par les faits – version longue

Ce présent article a pour objet l’examen de la validité de ce qui a été avancé par deux scientifiques chrétiens comme étant des preuves, acceptées de façon consensuelle par la communauté scientifique internationale, de la théorie synthétique moderne de l’évolution, encore appelée le néodarwinisme. Il ne prétend aucunement fournir une réfutation exhaustive et systématique de l’évolution, mais se contente de s’arrêter sur les arguments mentionnés dans De la genèse au génome.